La narration donne du sens à vos messages pour mobiliser et fédérer les acteurs en communauté. En associant la raison et l’émotion, la narration permet de se distinguer dans des médias surchargés d’informations. Elle facilite notamment la compréhension et la mémorisation de vos messages. La principale force de la narration est de répéter son message de différentes manières et sur différents médias afin d’affirmer son positionnement. C’est l’importance de la dimension transmédia dans le déploiement de votre expérience narrative pour créer de la valeur autour de votre marque ou générer davantage de confiance sur vos produits ou services.

Une société contemporaine en quête de sens et d’émotions

Dans notre société actuelle, les populations, de mieux en mieux éduquées et informées, sont de plus en plus exigeantes vis-à-vis des organisations. Les réseaux sociaux donnent aux internautes les moyens de s’exprimer instantanément avec des millions de semblables pour prendre position sur vos produits ou services.

La narration a ainsi pour objectif d’accompagner vos messages en captant l’attention de votre auditoire grâce à l’intrigue et aux rebondissements des personnages et en convaincant grâce à la morale et aux arguments. « La narration est un savant mélange de créativité, de style, de rigueur et de subtilité connectée aux émotions de votre public », présente Cédric Hédont.

L’association de la raison et de l’émotion dans le récit permet de mieux comprendre le message, de mieux le retenir et surtout de mieux le diffuser. L’émotion parle au cœur et suscite l’intérêt en permettant de s’identifier aux personnages et ainsi de mieux mémoriser les messages. La raison permet quant à elle de revenir de manière objective et éthique au message tout en tempérant les émotions.

Construire un dispositif de narration adapté aux différents médias

Afin de définir son dispositif de narration, une phase de diagnostic autour des objectifs SMAT (spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et définies dans le temps), de la connaissance de ses cibles et de l’analyse du contexte est nécessaire. Il s’agit ensuite de s’intéresser à la phase opérationnelle pour défiler le fil rouge avec la rédaction et la structuration du récit.

Le fil d’Ariane permet de partir de l’intrigue, de transmettre ensuite les informations essentielles pour décrire une situation qui se veut déséquilibrée. C’est de ce déséquilibre initial et des obstacles rencontrés pour rééquilibrer la situation que va naître l’intrigue.

Enfin, il s’agit de déployer l’univers narratif avec un contenu différent en fonction du média utilisé. « Plus votre public cible sera exposé au récit de votre organisation, plus il sera amené à y adhérer. » souligne Cédric Hédont.

La narration, levier d’accompagnement du changement

La narration est un outil adapté à la conduite du changement. Elle permet en effet de mobiliser les énergies et la réflexion collective. Pour que les membres d’une communauté adoptent un nouveau comportement, il faut que la version initiale passe par la courbe du changement : le déni, la colère, la négociation, la résignation et le rebond. Lors d’un changement imposé, la résistance est naturelle.

Les émotions jouent en conséquence un rôle primordial tout au long du processus et nécessite d’être accompagné pour motiver les parties prenantes vers de nouveaux objectifs. « La narration permet de prendre conscience de la valeur émotionnelle que peut susciter la nouveauté ou le changement auprès des parties prenantes d’une organisation. » conclue Cédric Hédont.

« Fédérer et développer sa communauté grâce à la narration transmédia », c’est le thème de la formation qui sera dispensée à Communautique les 1er novembre 2016 et 25 avril 2017.

Lien : http://dev.communautique.quebec/produit/narration-transmedia/